Temps de lecture estimé à [est_time]
Parfait pour s'initier aux simulations de vol telles que Elite Dangerous, et découvrir le plaisir de jouer avec un joystick sans se ruiner, le T.Flight Hotas X de chez Thrustmaster réussira sans aucun doute à séduire plus d'un joueur avec son très bon rapport qualité prix et sa robustesse.

Présentation de l'arsenal

Compatible aussi sur Playstation 3 et divisé en deux parties détachables, le manche à droite et la manette des gaz à gauche, le T.Flight Hotas X dispose d'un nombre suffisant de boutons pour permettre à n'importe qui de prendre confortablement son envol sur Elite Dangerous. Sur le manche nous avons bien évidemment la gâchette de tir, un bouton d'épaule, où viendra se déposer l'index lorsqu'il ne sera pas sur la gâchette - dans le cas où vous n'utiliseriez pas votre majeur sur cette dernière - deux boutons poussoirs ainsi que - malheureusement - un seul chapeau directionnel et une résistance ajustable qui se trouve en dessous du manche. Concernant la manette des gaz, notre main épouse parfaitement cette dernière qui dispose de quatre boutons latéraux accessibles avec le pouce et deux autres boutons derrière le manche accessibles avec l'index, juste à côté d'un sélecteur gauche / droite. Trois autres boutons sont disponibles en façade, dont le bouton HOME qui permet de changer de mode (lumière verte pour 5 axes, lumière rouge pour 4 axes). thrustmaster t.flight hotas x

Solide comme un roc

A première vue le T.Flight Hotas X semble peu solide en raison de son look plastique, sensation accentuée à cause de son système de fixation, puisque comme dit plus haut, le périphérique est divisé en deux parties détachables. L'impression de déballer un jouet acheté chez Toys 'R' Us le jour de Noël est bien là, merci à Thrustmaster pour ces quelques secondes de nostalgie. Mais ce n'est pas ce que l'on veut, et rassurez-vous, une fois la prise en main effectuée, on se rend vite compte que les plastiques sont très solides, presque incassables. Les finissions du produit sont très bonnes et le socle, bien qu'un peu léger, adhère assez bien à la surface du bureau. L'installation restera donc stable si l'on ne joue pas comme une brute. Dans l'ensemble si le T.Flight Hotas X est solide, la manette des gaz quant à elle semble l'être un peu moins. Avec ses trois positions, -100, 0 et 100, ainsi que son cran du milieu trop marqué, elle reste cependant trop fluide, ce qui nous laisse penser que nous pourrions facilement la casser en poussant ou tirant trop brusquement. En réalité ce n'est qu'une impression qui demande un petit temps d'adaptation, puisqu'il faudrait y aller vraiment fort pour espérer briser le mécanisme. N'oublions pas que que l'ensemble est composé de plastique, et que le prix du périphérique reste très honnête pour sa qualité. Le manche lui est tout aussi solide que le reste. Capable de tourner sur lui même et avec un bon retour de force au centre, sa dureté peut être réglée facilement et rapidement grâce à la résistance qui se trouve juste en dessous. Pour le prix, difficile cependant de lui reprocher une perte de précision au fur et à mesure que l'on pousse le manche vers l'extérieur, puisque le caoutchouc qui entoure la base de ce dernier, renvoie légèrement les mouvements au centre. thrustmaster t.flight hotas x

L'avis du testeur

Habitué depuis toujours à jouer sur PC au clavier et à la souris, le T.Flight Hotas X a complètement changé mon immersion, et après une petite dizaine d'heures dans Elite Dangerous, il me semble maintenant presque indispensable pour jouer ! Pour les non habitués comme moi, c'est plus ou moins le temps qu'il vous faudra pour être à l'aise avec l'animal, qui une fois maîtrisé, révèle un vrai potentiel.