La mise en route de la bêta 1.2 est pour bientôt, et les développeurs nous livrent aujourd'hui quelques détails croustillants concernant les nouveautés à attendre avec ce patch. Concernant les wings, ou escadrilles en français, qui sont crées pour encourager la coopération entre les joueurs, les vaisseaux seront équipés d'une nouvelle fonction, la balise d'escadrille (Wing Beacon). Cette dernière permet d'envoyer un signal depuis l'espace "normal" aux pilotes qui utilisent le mode de croisière. Vos ailiers seront capables de voir ce signal, et ce peut importe la distance, aussi longtemps qu'ils seront en mode de croisière dans le système où vous émettez. Ils pourront donc l'utiliser pour rejoindre votre position. Cette fonctionnalité laisse la porte ouverte pour de futurs ajouts tels que les appels de détresse de commandants joueurs ou de l'intelligence artificielle, par exemple. Mais pour l'instant, grâce à cette fonctionnalité, vous pouvez guider vos coéquipiers sur votre position d'un simple clic, et vice versa. L'intégration du système d’escadrons (wings) est aussi l'occasion de revoir le système de communication en jeu. Le principal changement est de pouvoir parler en local. À présent, les messages textes seront reçus par les vaisseaux environnants. Bien sur, vous pourrez régler votre système de communications de façon à recevoir ou non les message émis en mode ouvert (Open Broadcasts). Lorsque l'on rejoint un escadron, on parle sur le canal dédié par défaut, mais on peut rapidement changer cela. Vous pouvez également parler aux commandants dockés, s'ils sont dans votre liste d'amis. Le système de communication accepte désormais quelques commandes :
  • /T pour parler au vaisseau ciblé.
  • /R pour répondre au dernier message reçu.
  • /W pour parler a votre escadron (wing).
Un autre changement concerne l'équilibrage des coûts d'entretien et de réparation des vaisseaux. Ces changements interviennent afin d'ajouter à la rentabilité des activités de combat, de façon à ce que les primes récoltées ne servent pas juste a payer les réparations. Équilibrer les revenus en fonction du risque est une volonté, et ce n'est pas le dernier changement qui sera fait. Une autre nouveauté concernant les modules endommagés, le Diagnostics Repair-reboot, a été ajoutée aux fonctions de tous les vaisseaux. Cela ne remplace pas un module de réparation. Cette fonction permet au vaisseau de redémarrer un module complètement détruit, le rendant opérationnel à nouveau avec quelques pourcentages d'intégrité. Bien sur, pour chaque pourcentage réparé, un autre module sera endommagé du double pour simuler l'utilisation de composants. Une nouvelle qui fera plaisir à plus d'un, la caméra externe permettant de prendre des screenshots de votre vaisseau depuis l'extérieur a été débloquée. Ce n'est pas une caméra jouable c'est une fonction réservée aux développeurs uniquement qui a été activée. Pour terminer, la bêta de la version MAC de Elite Dangerous est toujours prévue pour fin mars. N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre forum pour discuter de ce patch 1.2, en attendant, bon vol à tous !